La corvée du photographe

Cette ravissante petite fille est la fille de Suparoban, Français marié à une Japonaise et le meilleur chroniqueur de la vie quotidienne au Japon, non pas du point de vue de l’expatrié, mais de l’intégré. Aujourd’hui, la corvée du photographe au Japon, absolument nécessaire si l’on veut que ses enfants puissent jouir de santé et prospérité . « “shichi-go-san” ou sept-cinq-trois [est un]  rituel Shinto où les petits garcons agés de cinq ans et les petites filles de trois puis sept ans passent par le jinja local afin de beneficier d’une protection leur permettant une bonne sante et un bon avenir ». A côté, la corvée de la file devant les photomatons à la rentrée scolaire est une partie de plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :